Les rencontres Tambor y Canto

Cet événement annuel a lieu depuis 2005 à Marseille au mois de Novembre. Chaque année, les musiques traditionnelles d’un pays d’Amérique du Sud ou des Caraïbes sont présentées sous différentes formes : concert tradition, concert création, ateliers de pratique amateur, conférences et projections. L’événement dure environ une semaine, et comptabilise entre 2 et 5 concerts ou spectacles, 2 à 4 ateliers sur plusieurs jours, 1 à 3 films et plusieurs conférences, ainsi qu’une exposition de photographies ou d’arts plastiques. Pays déjà présentés :

  • Cuba (2005, 2011),
  • Venezuela (2006),
  • Colombie (2007),
  • Brésil (2008, 2009),
  • Pérou (2009, 2010),
  • Argentine (2011, 2012).
  • Uruguay (2015)

Objectifs

L'objectif de cet événement est multiple :

la sensibilisation à la culture traditionnelle du public et des artistes,

lenseignement direct des pratiques instrumentales, du chant et de la danse par les porteurs même de cette tradition,

La création musicale sur la base des chants et des rythmes traditionnels.

La sensibilisation se fait par un focus multidisciplinaire : la musique, la photographie, la peinture, les arts plastiques et la gastronomie se concentrent sur le thème de la tradition et en donnent une large description et différents points de vue. L’enseignement est le premier apport immédiat de la présence des artistes héritiers de la tradition : par leurs connaissances, ils perpétuent la transmission orale et proposent une plongée en profondeur dans la pratique, le répertoire et les techniques vocales instrumentales traditionnelles. La création est l’aboutissement final des Rencontres, qui redonnent ainsi vie aux traditions musicales, au lieu de les vouer à l’immobilisme de l’archivage. Confronté aux techniques modernes d’écriture, aux instruments amplifiés ou informatisés, la tradition s’autorise des croisements avec d’autres courants musicaux comme le jazz et la chanson. Le respect de l’authenticité et de la qualité des exécutions est imposé par le travail préalable sur les musiques traditionnelles initiales. Grâce à la présence des artistes porteurs de la tradition et des instruments traditionnels, et à la découverte préalable des versions initiales, il devient possible de créer, re-créer, arranger, sans dénaturer.

 

Artistes :